HomeUncategorized

Zoom bloque utilisateurs après demande du gouvernement chinois

La plateforme d'appels vidéo Zoom a cédé aux pressions du gouvernement chinois, qui a contacté la société entre mai et les premiers jours du mois du j

L’offensive russe vise à «décapiter» le pouvoir à Kiev (responsable américain)
El Salvador : les tests EST livrent des résultats préliminaires
Gouvernement du Salvador accélère processus d’approbation du crédit
Le Costa Rica progresse dans le processus d’acquisition de vaccins contre le covid-19
El Salvador en quarantaine de 30 jours.

La plateforme d’appels vidéo Zoom a cédé aux pressions du gouvernement chinois, qui a contacté la société entre mai et les premiers jours du mois du juin, pour demander son intervention lors de quatre réunions publiques qui se tenaient sur la plateforme. Selon l’entreprise, à cette époque, le gouvernement asiatique avait demandé l’annulation des réunions et la suppression des comptes ses hôtes.

Zoom a précisé que parmi les réunions mentionnées par le gouvernement chinois, ils avaient décidé de ne pas interrompre le développement de l’une d’entre elles, car il ne comptait pas avec la participation de personnes sur le territoire Chinois. Cependant, dans deux des réunions, il a été confirmé qu’un bon nombre des participants étaient situés en Chine continentale, selon une équipe de la société qui a analysé les métadonnées lors de l’appel vidéo.

Après avoir empêché les réunions et suspendu les comptes de trois hôtes, Zoom a reconnu son erreur et a assuré qu’il les avait rétablis. Les comptes étaient situés aux États-Unis et à Hong Kong, de ce fait, la société a pris la décision de ne pas céder aux demandes du gouvernement chinois qui pourraient nuire quiconque en dehors de Chine continentale. La plateforme a également assuré ne pas fournir de données ni le contenu des réunions au gouvernement asiatique.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: